La charte de moralité : responsabliser les élus

Publié le par Thomas Joly

Libre de toute attache partisane, je finance ma campagne sur mes fonds propres de manière à n’être dépendant d’aucune formation politique et donc totalement étranger aux systèmes pour le moins complexes de financement des partis politiques

Parce que la politique doit demeurer une activité noble et digne,

Parce qu’elle ne peut s’affranchir des lois et mépriser les citoyens qui accordent leur confiance aux femmes et aux hommes qui s’y investissent,

J’ai signé, comme Bernard MANTIENNE avant moi et Anne PELLETIER LE BARBIER après moi, et des centaines d’élus essonniens, la Charte de Moralité proposée par les élus Non Inscrits à un Parti Politique du Département et adaptée au Canton de Bièvres

Cette charte présente trois engagements, forme de contrat entre les élus et leurs électeurs, contrat de présence, d’écoute, d’honnêteté et de respect de la parole donnée.

    Engagement de présence
Conseiller général, je continuerai à siéger au sein des différentes commissions dans lesquelles je serai désigné avec sérieux et assiduité. Force de proposition, je ferai entendre la voix du canton et de ses habitants dans l’hémicycle départemental.

    Engagement d’écoute
Conseiller général, je renforcerai les liens tissés au fil des années avec les élus, les responsables associatifs, et de l’ensemble des acteurs du canton pour défendre leurs intérêts devant les instances départementales. Je poursuivrai mes permanences mensuelles dans chacune de nos six villes, et resterai à votre disposition le samedi matin à Verrières

    Engagement de moralité
Conseiller général, je m’engage à me mettre en congé de toutes mes responsabilités en cas de mise en examen dans le cadre de délits financiers liés à mes activités électives et à démissionner immédiatement de mes mandats en cas de condamnation à l’issue d’une telle procédure.

Publié dans Propositions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article